No et moi – Delphine de Vigan

no et moi

No et moi – Delphine de Vigan
Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies.
Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde.
A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle.
No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence.
No, privée d’amour, rebelle, sauvage.
No dont l’errance et la solitude questionnent le monde.
Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.
Roman d’apprentissage, No et moi est un rêve d’adolescence soumis à l’épreuve du réel. Un regard d’enfant précoce, naïf et lucide, posé sur la misère du monde. Un regard de petite fille grandie trop vite, sombre et fantaisiste.Un regard sur ce qui nous porte et ce qui nous manque, à jamais.

MON AVIS : Très belle lecture!
Un livre que l’on ne présente plus mais que je n’avais pas encore lu. Une belle découverte, une magnifique histoire empreinte de candeur et de triste réalité. D’un côté nous avons No, jeune SDF qui ne compte plus les accidents de la vie dont elle a fait les frais. D’un autre, nous avons Lou, jeune surdouée de 13 ans, en décalage avec les élèves de sa classe, en mal d’affection de sa mère et un coeur gros comme ça à offrir aux gens qu’elle aime, notamment à No qu’elle a envie d’aider plus que No ne s’aide elle même. Rajoutez à cela une dose de belle écriture, et vous avez un très beau livre sur l’amitié, une lecture que je ne suis pas prête d’oublier.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour No et moi – Delphine de Vigan

  1. Un livre que j’ai lu il y a plusieurs années et qui m’a marquée.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu ce livre pour l’école. J’ai bien aimé, mais ce livre n’a pas été un coup de cœur, sans doute car il s’agissait d’une lecture scolaire. Cependant, l’histoire m’a moi aussi marquée. Le film a l’air bien aussi, même si il doit sans doute être moins poignant.

    Aimé par 1 personne

  3. Il faut que je le lise 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s